Lors des journées nature, la médiathèque a convié des professionnels qui ont partagé leur passion de la nature avec le public. Ce fut le cas de Rémi, acteur dans l’entreprise Micronutris à Saint-Orens de-Gameville, venu ce jour-là avec un impressionnant étal d’insectes à déguster : grillons et ténébrions nature, des insectes apéro goût barbecue, curry, thym, des chocolats aux insectes, des barres aux insectes sans gluten, aux graines de courge, aux fruits… Rencontre.

Qui êtes-vous ?

En 2011, après un rapport de la FAO, Food and Agriculture Organization, Micronutris voit le jour et devient le premier élevage d’insectes comestibles en Europe. Je fais partie de cette première ferme d’insectes comestibles en France qui a trois missions : élever, transformé et développé. On élève deux espèces : les vers de farine et les grillons. Personnellement, je m’occupe de l’élevage des vers de farine. Je viens du milieu des reptiles, animaux que j’élevais et vendais.

Comment élève-t-on des vers de farine ?

Ils sont élevés en caisses, dans de la farine bio. Les adultes sont des petits scarabées, des «ténébrio molitor» qui pondent sur des tamis. Quand on enlève les tamis, les œufs éclosent dans la farine. Il faut compter plusieurs semaines de croissance. Quand les larves sont adultes, on les prélève, on les ébouillante pour qu’elles meurent instantanément, on les déshydrate et on les aromatise.

Quels sont les intérêts de cet aliment ?

C’est un super aliment qui a beaucoup de protéines. De plus, il va produire 100 fois moins de méthane qu’un élevage de bœufs classique, utiliser 50 fois moins d’eau et 7 fois moins de végétaux. Nos vers sont nourris avec de la farine et des légumes bios, aucun produit artificiel n’est utilisé pour les faire grandir. Leurs apports nutritionnels sont exceptionnels : 60 % de protéines, du fer, du magnésium, du phosphore, du calcium, des vitamines C et B. J’aime mon métier, je suis passionné par l’élevage, les animaux en général. C’est un projet très novateur, l’avenir du monde dans quelques années.

Source: http://www.ladepeche.fr/article/2017/07/21/2615690-l-industrie-alimentaire-fourmille-de-nouvelles-idees.html

Leave a Reply